Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 00:55

Bonjour à tous et à toutes,

 

Mon livre du jour est "Bérengère Fayol" de Henry Noullet...

 

Henry Noullet revient dans le Périgord des années 1930 et 1940 pour raconter le destin de deux êtres solitaires qui n'auraient jamais dû se rencontrer : l'abbé Pagès et Bérengère Fayol.

           

 

A dix-sept ans, Bérengère souffre d'avoir à s'occuper de ses jeunes soeurs et de l'intendance de la maison depuis que sa mère est morte. Son père dilapide au jeu les revenus de ses terres. Elle ne trouve de réconfort qu'auprès de l'abbé Pagès. Une complicité unit leur solitude et leur dénuement. Devenue citadine, Bérengère s'émancipe et connaît l'amour dans les bras des hommes. A la Libération, elle doit revenir dans son village. Elle se réfugie alors chez l'abbé et se propose d'être sa gouvernante. En dépit du scandale que les ragots entretiennent, l'abbé accepte.

encore une belle histoire de terroir comme je les aime ... dans une très belle région de notre pays ...

je craignais que ce soit un nouveau "les oiseaux se cachent pour mourir" même si javais adoré ce livre et la série TV qui avait suivit ...

 

 

mais non l'histoire est très différente ... en fait 2 personnes qui sont bien seules et qui se retrouvent ....

 

Bérengère qui très jeune doit s'occuper de sa famille, père et soeurs à la suite du décès de sa maman ..

 

et un curé de campagne, dans un village où la religion n'a plus autant d'importance ...

Mes lectures, "Le destin de Bérengère Fayol" ...

Avant de vous quitter je voulais remercier Sabine du blog

"le blog de Sabine"

 

pour la très jolie carte qu'elle a réalisée elle-même, n'hésitez pas à visiter son blog pour celles qui ne la connaitraient pas encore, vous y verrez de bien jolies cartes ainsi que de la cuisine  ....

J'espère que je vous aurai donné envie de  lire ce livre,

 

je vous souhaite une très bonne journée et à bientot pour d'autres lectures  !!

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 00:24

Bonjour à tous et à toutes,

 

Je vous parle d'un livre aujourd'hui, prêté par ma belle-fille et  que j'ai vraiment beaucoup aimé ...

Paris, sous le Second Empire. Des centaines de maisons sont rasées et des quartiers réduits en cendres.

Alors que le vieux Paris s'effondre sous les ambitions du baron Haussmann, de nombreux Parisiens protestent sans parvenir à infléchir les ordres d'expropriation.

Dans sa maison de la rue Childebert, à l'ombre de l'église Saint-Germain-des-Prés, Rose Bazelet mène une vie paisible, rythmée par la lecture du Petit Journal, les visites à Alexandrine, sa locataire et amie fleuriste du rez-de-chaussée, les soins de Germaine et Mariette ses domestiques dévouées.

Jusqu'au jour où elle reçoit une lettre de la préfecture, la sentence tombe : le tracé du boulevard St Germain passe par chez elle, rue Childebert.

Liée par une promesse faite à son défunt mari, Armand, Rose ne peut envisager de quitter la demeure familiale. Déterminée à résister jusqu'à son dernier souffle, elle confie à Armand, son amour disparu, son combat quotidien.

De lettres en lettres, elle replonge dans son passé et dévoile peu à peu un secret qu'elle a gardé pendant plus de trente ans...

 

Dans ce roman épistolaire, Tatiana de Rosnay nous entraîne au cœur d'un monde où les petits métiers, herboriste, relieur, chiffonnier fleurissaient, et dont il ne reste que les vestiges.

Tandis qu'une page de l'Histoire se tourne, Rose devient le témoin d'une époque et raconte le traumatisme suscité par ces grands travaux d'embellissement.

alors que Paris se modernise grace au baron Haussman,

nous avons le ressenti des personnes qui ont vécu dans un Paris encore ancien, et qui voient leur maison détruite en faveur de cette modernisation,

pour certains l'occasion de changer de ville et de vie, mais pour d'autres un cauchemar alors que leur maison renfermait plein de souvenirs de famille, ce qui est le cas de notre héroïne Rose ...

 

c'est un roman très riche en humanité, très facile à lire, un peu présenté comme un journal intime, nous y lisons les lettres que Rose écrit à son défunt mari, et découvrons petit à petit le secret de cette femme ...

 

Un livre que je vous conseille ...

 

                                             *******************************

 

et pour finir mon article, voilà un petit aperçu d'un encours  que j'ai terminé dernièrement, pour mon petit bout,  je vous montrerai la suite bientot ....

Mes lectures - "Rose " de Tatiana de Rosnay

Un livre que je vous conseille ...

je vous souhaite une très bonne journée et une bonne lecture !!

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:47

Bonjour à tous et à toutes,

 

Il y a un an maintenant , je vous avais parlé du livre "50 nuances de Grey" que j'avais lu et apprécié ....

 

Cette fois il s'agit du tome 2, la suite ....

 

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Anastasia Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais Grey occupe toujours toutes ses pensées et, lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut lui résister. Peu à peu, elle découvre le douloureux passé de son sulfureux M. Cinquante Nuances. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie... Romantique, libératrice et totalement addictive, la trilogie Fifty Shades vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Je vous mets ci-dessous un extrait du livre ....


J'ai survécu au Troisième Jour Après Christian et à mon premier jour au bureau. Toute distraction a été bienvenue. Le temps a filé dans une brume de nouveaux visages, de nouvelles tâches à accomplir, et de M. Jack Hyde. M. Jack Hyde... Il se penche au-dessus de moi en souriant. Il est appuyé contre mon bureau et ses yeux bleus brillent.
- Excellent travail, Ana. Je pense que nous allons former une bonne équipe.
Je ne sais comment je parviens à esquisser un semblant de sourire.
- Je vais y aller, si vous êtes d'accord, je murmure.
- Bien sûr, il est 17 h 30. On se voit demain.
- Bonne soirée, Jack.
- Bonne soirée, Ana.
Je ramasse mon sac à main, j'enfile ma veste dans un haussement d'épaules et je me dirige vers la porte. Dehors, je prends une profonde inspiration de l'air du soir de Seattle. Cela ne comble en rien le vide dans ma poitrine, un vide qui s'est installé depuis samedi matin, un creux douloureux qui me rappelle ce que j'ai perdu. Je marche vers l'arrêt de bus, tête baissée, les yeux rivés à mes pieds, en songeant au fait que je ne peux plus utiliser ma Wanda adorée, ma vieille Coccinelle... ou l'Audi.
Je claque aussitôt la porte sur cette pensée. Non. Ne pense pas à lui. Bien sûr, je peux me payer une voiture - une belle voiture neuve. Je le soupçonne d'avoir été trop généreux dans son paiement et cette idée me laisse un goût amer dans la bouche, mais je m'en débarrasse très vite et m'efforce de garder mon esprit aussi engourdi et vide que possible. Il ne faut pas que je pense à lui. Je n'ai aucune envie de me remettre à pleurer - pas dans la rue.
L'appartement est vide. Kate me manque, je l'imagine allongée sur une plage de la Barbarde en train de siroter un cocktail frais. J'allume le téléviseur à écran plat pour que le bruit remplisse le vide et me procure un semblant de compagnie. Mais je n'écoute pas ni ne regarde. Assise, je fixe le mur de briques d'un air absent. Je suis hébétée. Je ne ressens rien d'autre que la douleur. Combien de temps me faudra-t-il endurer cet état ?
La sonnette de la porte qui retentit me tire de mon angoisse et mon coeur marque un arrêt. Qui cela peut-il bien être ? J'appuie sur le bouton de l'interphone.
- Livraison pour Mlle Steele, m'annonce une voix lasse et désincarnée.
La déception s'abat sur moi. Je descends sans enthousiasme au rez-de-chaussée. Un jeune homme mâchonnant bruyamment un chewing-gum est appuyé contre la porte d'entrée et tient une grande boîte en carton. Je signe et j'emporte le paquet à l'étage. La boîte est énorme et étonnamment légère. Elle contient deux douzaines de roses blanches et une carte.

Félicitations pour ton premier jour de travail.
J'espère que ta journée s'est bien passée.
Et merci pour le planeur.
C'était une charmante attention.
Il trône fièrement sur mon bureau.
Christian

J'examine la carte dactylographiée et le creux dans ma poitrine s'agrandit. Aucun doute, c'est son assistante qui s'est chargée de cet envoi. Christian n'a certainement rien à voir avec cette délicatesse. C'est trop douloureux d'y penser. J'examine les roses - elles sont magnifiques et je ne peux me résoudre à les jeter à la poubelle. Je vais chercher un vase à la cuisine.

Ce que je peux vous en dire, c'est que je me suis ennuyée en lisant ce tome, j'avais pourtant bien aimé le 1er,

 

je l'ai trouvé très plat, j'avais l'impression de tourner en rond, c'est vraiment la curiosité qui m'a obligée à le continuer car jusqu'à la moitié du livre je l'ai trouvé ininteressant ....

la 2e moitié étant un peu plus vivante quand même ....

 

ce qui est interessant, c'est qu'on en sait un peu plus sur le héros, on comprend mieux pourquoi il est comme ça,  mais il y a moins d'effet de surprise, on a une impression de déjà lu ...

 

je m'achèterai peut-etre le 3e tome, juste pour savoir comment ça va finir, surtout que dans des critiques que j'ai lues, j'ai l'impression que le 3e est plus interessant, c'est à voir .....

 

Je ne suis pas certaine cette fois que je vous aurai donné envie de lire ce livre , mais il ne faut pas s'arreter à mon opinion, car je sais qu'il a été beaucoup apprécié par d'autres ...

 

j'ai cru comprendre aussi qu'il y aurait un film aussi avec ce tome ....

 

si c'est le cas, j'espère qu'il sera plus fidèle au livre que le premier film, mais dans la mesure où je n'ai déjà pas trop aimé ce livre, je ne sais pas ce que je pourrai penser du film !!!!

je vous souhaite une très bonne journée , et de bonnes lectures !!!

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 01:10

Bonjour à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui je vous parle du dernier livre de Jean Teulé que j'ai lu, comme vous le savez j'aime bien cet auteur que j'ai découvert il y a peu ....

 

une fois de plus je ne suis pas déçue, mais que dire de cette histoire ...

 

un homme , François Villon, voleur, violeur, meurtrier, et pourtant on fini par avoir pitié de lui,

il est né à une époque de notre histoire où il n'y avait que famine, pas de viande à disposition pour les gens du peuple,

qu'à celà ne tienne, il suffit d'aller chercher les corps des pendus encore chauds (avant que la viande soit avariée) pour en faire de "délicieuses" terrines ...

moi qui aime bien lire du Stéphen King, je peux vous dire que Jean Teulé n'a rien à lui envier ... attention âmes sensibles s'abstenir !!!

 

mais c'est aussi un livre de poésie, car notre homme est aussi un poète ...

Mes lectures - "Je, François Villon "...

Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a appris le grec et le latin à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les étudiants, les curés, les protituées, les assassins, les poètes et les rois.
Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Des plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre. Il a traversé comme un météore trente années de l'histoire de son temps et a disparu un matin sur la route d'Orléans.
Il a donné au monde des poèmes puissants et mystérieux, et ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté.

                           ***************************************

 

Un petit extrait du livre ....

Le corps carbonisé fumait encore entre les chaînes du poteau fixé sur un haut socle de pierre. Sa jambe droite s'était écroulée, provoquant un curieux déhanchement. Le buste penchait en avant. Les volutes ondulantes, s'élevant du crâne, lui faisaient une drôle de chevelure verticale.
Un souffle d'air, comme une gifle, lui emporta une joue de cendre, découvrant largement sa mâchoire où les gencives flambaient. Dans la boîte crânienne, le cerveau s'était effondré. On le voyait bouillir par les orbites oculaires d'où il déborda et s'écoula en larmes de pensées blanches. Le bourreau lança un petit coup de pelle latéral dans les hanches. Le bassin se démantela entraînant la jambe gauche dans un nuage de poussière et de débris d'os. De la poitrine restée enchaînée au poteau, les côtes flottantes pendaient. Le cœur y glissa et tomba, encore rouge. On versa dessus de la poix et du soufre. Il s'enflamma. Un autre coup dans le sternum et le reste dégringola. Les bras filèrent entre les chaînes...
Deux hommes d'armes de l'escorte anglaise s'approchèrent en cotte de mailles recouverte d'une tunique peinte d'une grande croix écarlate sur la poitrine.

j'ai découvert en faisant des recherches pour faire cet article qu'il y avait eu une adaptation pour la télévision, que je n'ai donc pas vue,

 

 

Et une BD ...

Un livre un peu particulier , mais que j'ai une fois de plus bien aimé !....

 

Je ne sais pas si je vous aurai donné envie de lire ce livre, mais je vous dis à bientôt pour d'autres lectures !!!

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2015 6 17 /10 /octobre /2015 23:31

Bonjour à tous et à toutes,

 

suite de ma lecture "Walking dead" ...

 

les tomes 7 . 8 . 9 . 10 , j'ai bien avancé dans cette BD ... mais loin d'être au bout il y a encore au moins une dizaine de tomes ....

 

perso je les achète chez France-Loisir, ils me reviennent moins chers, ce sont des doubles albums, mais ils font la même taille que les autres, donc on peut les ranger ensemble sans problème ... 

 

et en plus ça me fait mon achat du trimestre, car j'ai tellement de livres à lire, que je ne devrais plus en acheter pendant un bon moment, mais c'est plus fort que moi dès que je vois leur catalogue, il y en a toujours un qui m'interesse, et à la vitesse ou je lis j'en ai pour des années !!

 

donc si vous êtes abonné chez eux n'hésitez pas !!

Après une brève accalmie, l'horreur frappe à nouveau. Retranchés derrière les grilles de leur pénitencier, Rick et ses compagnons assistent incrédules au retour du Gouverneur, laissé pour mort lors de leur évasion de Woodbury. Rares sont ceux qui réchapperont de la lutte qui s'engage. Rick, Michonne, Tyreese, Andrea...

 

Si vous aviez un personnage préféré, préparez-vous au pire car après cet affrontement, plus rien ne sera jamais comme avant ! Oeuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine.

En effet, au-delà des scènes où apparaît la menace des morts-vivants, les auteurs nous entraînent dans un récit où la survie est l'affaire de tous les instants, et où la moindre erreur peut s'avérer fatale...

Alors qu'ils se ravitaillent en ville, les survivants font une découverte intéressante : ils trouvent un mort-vivant cloué au sol par la faim. Ces créatures pourraient donc mourir ? En route vers Washington sur les conseils du mystérieux docteur Eugène Porter, Rick suggère de pousser un peu plus au nord, vers son ancienne ville, afin de faire le plein de munitions dans l'armurerie de son commissariat. Sur la route, l'impensable se produit... La vérité sur l'apparition des morts-vivants se trouve à Washington ! Mais la route vers la capitale est encore longue...

 

Nouveaux personnages, nouveaux enjeux ! Oeuvre fondatrice du genre en bande dessinée, Walking Dead s'impose par sa qualité d'écriture et son attention portée aux relations entre les personnages de cette incroyable aventure humaine.

A partir de ce tome, Robert Kirkman renvoie son héros Rick à sa condition de survivant, seul face à un monde hostile et affamé.

Vous étiez prévenus, plus rien ne sera jamais comme avant !

Vétéran de la bande dessinée britannique en dépit de son jeune âge, Charlie Adlard a commencé sa carrière au début des années 90. Particulièrement connu pour ses travaux sur Judge Dredd, Savage ou encore Rogue Cooper, il se fait remarquer sur X-Files et White Death (La Mort blanche) avant d'exploser sur The Walking Dead dont il assure la partie graphique depuis 2004. Outre cette série-phare, il dessine également tout en sensibilité dans un style épuré, Corps de pierre (Rock Bottomen VO), écrit par Joe Casey.

J'ai essayé de vous trouver des résumés qui n'en dévoilent pas trop, pour les amateurs et amatrices que vous êtes, j'espère que je vous aurai encore donné envie de les lire ...

 

je vous souhaite une bonne journée et à bientot pour la suite ....

 

                   

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 23:46

Bonjour à tous et à toutes,

 

                            

 

Nosfera2 est le dernier livre que j'ai lu, mon livre de l'été, commencé un peu avant ....

un livre de Joe Hill, qui n'est autre que le fils de Stephen King .... je peux vous dire que la relève est assurée !!!

 

j'ai lu sur certaines critiques que Joe Hill écrivait différemment que Stephen King,

moi je trouve que c'est le contraire, j'ai retrouvé la patte du papa , mais sans doute en moins gore, car sur certaines scènes du livre , Stephen King ne se serait pas gêné pour entrer dans les détails !...

 

encore un livre que j'ai beaucoup aimé ....

 

 

 

Présentation de l'éditeur

Horreur et fantastique sont des mots presque trop simples tant l'univers de Joe Hill nous plonge dans un maelström de sensations envoûtantes. « L'innocence » de ses personnages confrontée à des situations profondément dérangeantes crée un climat qui vous hante longtemps après la lecture.

Il suffit que Victoria monte sur son vélo et passe sur le vieux pont derrière chez elle pour ressortir là où elle le souhaite. Elle sait que personne ne la croira. Elle-même n'est pas vraiment sûre de comprendre ce qui lui arrive.
Charles possède lui aussi un don particulier. Il aime emmener des enfants dans sa Rolls-Royce de 1938. Un véhicule immatriculé NOSFERA2. Grâce à cette voiture, Charles et ses innocentes victimes échappent à la réalité et parcourent les routes cachées qui mènent à un étonnant parc d'attractions appelé Christmasland, où l'on fête Noël tous les jours ; la tristesse hors la loi mais à quel prix...
Victoria et Charles vont finir par se confronter. Les mondes dans lesquels ils s'affrontent sont peuplés d'images qui semblent sortir de nos plus terribles cauchemars.

L'auteur américain Joe Hill, en octobre 2010, à Madrid, en Espagne.
L'auteur américain Joe Hill, en octobre 2010, à Madrid, en Espagne. - INGEL DIAZ/EFE/SIPA

 

Un talent à découvrir, c’est Joe Hill. Né en 1972 dans le Maine, avide de discussions sur Twitter, cet écrivain américain de livres fantastiques et scénariste de comics,  voit son troisième roman, Nosfera2 (Lattès, 22,90€), paraître en France. Pourquoi le lire?

 

Parce que Joe s’appelle King. Joe Hill a dissimulé son identité en empruntant comme nom d’auteur son deuxième prénom, «Joseph Hillstrom King». Mais quand les livres de son père, Stephen King, sont automatiquement des best-sellers, difficile d’être scruté autrement qu’à l’aune de cette filiation. De surcroît quand on écrit aussi des romans fantastiques. Le talent n’est pas héréditaire, mais le goût de l’écriture se transmet. Les trois enfants du «maître de l’horreur» sont devenus des auteurs. Jusqu’ici c’est Joe Hill, qui a reçu le meilleur accueil des lecteurs.

-renseignements trouvé dans "20 minutes"-

 

 

 

 

 

 

il ne faut pas s'attendre à lire une histoire de vampire, il ne faut pas vous fier au titre qui est trompeur, 

il s'agit plutot d'un syrial killer, Charles Manx  se nourrit des âmes des enfants qu'il enlève à bord de sa Rolls Royce, pour les emmener à  Chrismasland, un monde imaginaire où tout est merveilleux pour ces enfants ...

les illustrations viennent de la BD du même auteur , je les ai trouvées sur le net...

 

pour les amateurs du genre, je vous le conseille vivement !!

 

je vous souhaite une bonne journée et une bonne lecture !

Partager cet article
Repost0
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 23:28

Bonjour à tous et à toutes,

 

comme vous le savez déjà, je vous l'avais expliqué quand j'avais lus les premiers tomes de cette bd, j'ai vraiment accroché, et je vous en présente 3 nouveaux ...

 

j'ai pu constater que ça avait plu à certaines d'entres-vous, j'en avais été assez surprise je dois dire ....

 

comme quoi il n'y a pas que moi qui peut aimer ce genre de lecture  !!!...

 

À propos de l’auteur

Scénariste de la nouvelle vague US, Robert Kirkman est apparu sur la scène comics en 2000 avec Battle Pope, une série iconoclaste réalisée par le dessinateur Tony Moore. Suivra quelques mois plus tard une mini-série, mais c'est avec Invincible – dessiné par Cory Walker – qu'il se fait connaître du grand public.
Remarqué par les grandes maisons d'édition, il a travaillé également sur Marvel Team-Up, Ant-Man, Marvel Zombies, et Ultimate X-men. Il collabore actuellement avec Todd McFarlane sur une nouvelle série intitulée Haunt.
Son intérêt pour le cinéma de genre et son talent pour décrire les relations entre les personnages, à coups de dialogues réalistes et touchants, trouvent leur aboutissement dans The Walking Dead, série créée avec son compère Tony Moore, puis reprise au dessin par Charlie Adlard. Depuis, la série a été adaptée à la télévision et diffusée dans le monde entier.

 

Cela fait bientôt un an que Rick et les siens vivent à l'abri d'une humanité transformée en zombies, derrière les grilles d'un pénitencier abandonné.

Un matin, un hélicoptère survole les environs et se crashe à quelques kilomètres.

Rick, Michonne et Glenn s'arment et partent secourir les survivants. Sur place, ils découvrent une multitude de traces de pas qui leur indiquent la présence d'une autre communauté humaine à proximité...

maintenant que j'avance dans cette BD je constate que la série n'a pas suivi à la lettre les livres,

 

même si on retrouve la trame de l'histoire, certains personnages ont été créés juste pour la série, je ne dirais pas lesquels, au lecteur de le découvrir ....

 

et les histoires sont un peu différentes ... sans rien dévoiler, en ce qui concerne le gouverneur dans la bd il le "sent beaucoup plus passer" que dans la série !!!!

 

ça surprend quand on a commencé à regarder la série, on s'attend en relisant les livres à voir certaines choses arriver, et tout compte fait c'est autrement,

 

mais au bout du compte j'accroche toujours autant aux livres, il faut se détacher de la série en lisant ...

Je vous souhaite une bonne journée et à bientot pour la suite ....

Partager cet article
Repost0
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 23:46

Bonjour à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui je vous parle du dernier livre que j'ai lu,

 

L'étrange cabaret .... des fées désenchantées ...

de Hélène Larbaigt, une jeune auteure, qui illustre aussi ce livre ...

 

Nous nous demandons tous et toutes ce que sont devenues les fées et sorcières de notre enfance ...

 

avec ce livre vous le saurez, vous  retrouverez Baba Yaga, Circée, Perséphone,

Bastet, la Gorgone, Mélusine et bien d'autres... dans cet étrange cabaret ...

 

elles se sont retrouvées, et voyagent dans le monde entier, peut-etre que vous les rencontrerez !!!

Grouillant et grinçant, tel un concert de voix dissonantes, il s’avance.
L’Étrange Cabaret, le cirque des curiosités, le spectacle de monstres chimériques, le music-hall des fées désenchantées.

Oserez-vous franchir ses lourdes tentures pourpres pour assister au plus dangereux et délicieux des spectacles ?
Voyagez avec les fées de la Belle Époque, dans les cités du Vieux et du Nouveau Monde, mais méfiez-vous, le Cabaret recèle des secrets qui vous envoûteront… Que s’est-il passé dans la loge 633 que l’on dit hantée, où une fée fut assassinée ? Que cherche réellement Morte Vanité, elle qui fait errer le Cabaret à travers le monde entier ?

Ce livre est un mélange de magie, de steampunk,

il est dans le style de Tim Burton...

                               

 

il est superbement illustré par l'auteure elle-meme ...

vous voyez ci-dessous l'auteure de ce livre (celle qui est assise) ...

j'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a été offert par mon fils et sa compagne, ils me connaissent bien , et ont parfaitement su que je l'aimerai ...

 

peut-etre l'aimerez-vous aussi ...

 

je vous souhaite une très bonne journée !!

Partager cet article
Repost0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 00:09

Bonjour à tous et à toutes,

 

Avant de commencer mon article, je voulais vous remercier de tous vos messages de soutien sur mon dernier article, ça m'a fait vraiment très très plaisir, merci , merci beaucoup  !!!!

 

 

 

Aujourd'hui une lecture qui ne plaira qu'à un très petit nombre d'entres vous je suis certaine ....

 

d'un genre très particulier, en plus c'est une bande dessinée ....

 

"Walking Dead " vous en avez peut-etre entendu parler car c'est aussi une série,

que je regarde aussi , et que j'adore !!

 

pourquoi ça ne vous plaira peut-etre pas ?? et bien parce-que ça parle de zombies ....

 

La série est tirée de la BD, j'ai d'abord regardé la série, et ayant reçu en cadeau de noel les 2 premiers tomes en bd, j'ai eu envie de les lire .....

 

il est vrai que si je n'avais pas vu la série en premier, je ne me serai sans doute pas interessée aux livres, déjà les BD ce n'est pas vraiment mon truc, mais la curiosité a été la plus forte, et je ne suis pas déçue !!!

et la BD est en noir et blanc...

 

j'ai lu les tomes 1 et 2 et j'ai hate de lire la suite ...

C'est l'histoire d'un homme, un policier,  qui se réveille à l'hopital, après avoir passé plusieurs semaines dans le coma, et ce qu'il découvre à son réveil est l'horreur !!!!...

 

l'hopital est désert, mais pas tout à fait, il n'y a plus ni médecins, ni infirmières, où s'ils y sont , ils sont devenus des zombies ...

 

en fait il y a eu un virus sur notre planete qui fait que lorsqu'on meurt on se transforme en ces monstres qui ne cherchent qu'à dévorer les êtres encore vivants ...

il va tenter de retrouver sa femme et son fils ...

 

 

Des BD à ne pas montrer aux enfants, les images peuvent choquer ...

comme vous pouvez le constater sur cette photo comparative entre les images des livres et les photos de la série qui est assez fidèle ...

 

 

Walking Dead se déroule dans un monde envahi par les morts-vivants.

L'origine du phénomène demeure inconnue. Rick Grimes, le héros, tente tant bien que mal de faire survivre son groupe de rescapés dans ce monde hostile et effrayant, cherchant le refuge idéal, l'endroit qu'ils pourront appeler foyer.

Au fur et à mesure que la série avance, les personnages vont évoluer, progresser ; certaines affinités vont alors se créer ainsi que certaines tensions.

 

 

ce que j'aime dans cette histoire, que ce soit en bd ou en série, c'est tout ce qui découle de cette horreur,

évidemment on voit du massacre de zombies, mais ce n'est pas le plus important, en fait on voit la survie de ces hommes qui tentent de résister, car en fait ils livrent une vraie guerre contre ces choses, ils font des rencontres d'autres personnes comme eux qui tentent de survivre, et quelques fois font de mauvaises rencontres, avec d'autres survivants ....

 

 

L'histoire débute lors de l'évasion d'un prisonnier : en tentant de détourner l'attention de celui-ci, Rick, policier à Cynthiana dans le Kentucky, reçoit une balle dans le torse et tombe dans un profond coma. Quand il se réveille deux mois plus tard, il est allongé sur un lit d'hôpital, complètement seul.

Personne ne répondant à son appel, Rick décide de se lever. Il déambule dans les couloirs ; tout est sens dessus dessous et il n'y a pas âme qui vive.

En ouvrant les portes de la cafétéria de l'hôpital, il se retrouve face à une dizaine de morts-vivants. Il s'en tire de justesse après s'être fait attaquer.

Il retourne chez lui et trouve sa maison abandonnée, saccagée ; quelqu'un lui assène alors un coup de pelle sur le crâne, ce qui l'assomme. À son réveil, il apprend que la personne qui l'a frappé est en fait un enfant du nom de Duane qui pensait que Rick était un mort-vivant.

Après une brève présentation, le père de Duane, Morgan, explique à Rick ce qui s'est passé durant son coma : la civilisation a été anéantie par une horde de morts-vivants. Morgan et Duane se sont installés chez le voisin de Rick en attendant que le gouvernement envoie des secours.

Rick emmène alors Morgan et Duane au poste de police de la ville. Il les autorise à accéder à l'armurerie et leur offre une voiture de police, espérant que tout ceci les aidera à survivre. Rick décide ensuite de partir pour Atlanta, persuadé que sa femme Lori et son fils Carl sont allés là-bas, obéissant aux instructions du gouvernement.

Même si c'est une lecture particulière, je voulais vous en parler,

très différent de ce que je lis habituellement, bien que je lise du "Stephen King", et que c'est par moment un peu dans le même style ...

 

en fait, je n'ai pas résisté à l'envie de m'acheter le 3e tome ...

 

sans trop en dévoiler, je peux quand même vous dire que ....

 

Rick et son groupe trouvent refuge dans une prison, une aubaine, les clotures qui entourent la prison devraient pouvoir les proteger des zombies .... ils devraient pouvoir y rester en attendant que le gouvernement trouve une solution à ce problème ....

 

je vous souhaite une très bonne journée, et peut-etre que je vous parlerai de la suite un jour .....

 

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 00:43

Bonjour à tous et à toutes,

 

Me revoilà pour vous parler du dernier livre que j'ai lu ...

 

"La colline aux esclaves" de Kathleen Grissom

               

 

 

 À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions...

En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle.

Mais c'est Mama Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine.

Ecartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.

c'est une magnifique histoire, nous suivons Lavinia, depuis sa petite enfance, elle a 6 ans quand elle est recueillie, jusqu'à l'age adulte ...

l'histoire nous est racontée , tantôt par Lavinia, tantôt par Belle ...

c'est très facile à lire, très bien écrit, nous suivons la vie des esclaves, mais aussi des blancs de "la grande maison", et Lavinia petite fille blanche qui se retrouve entre ces deux mondes ...

et le fait que ce soit raconté par 2 personnes différentes du roman, nous permets de mieux ressentir les choses je trouve ... d'avoir 2 points de vue différents ...

 

Kathleen Grissom est née au Canada et vit aux Etats-Unis. Aujourd'hui, elle et son mari sont installés dans une ferme en Virgine.
La batisse, construite dans les années 1830, a intrigué Kathleen Grissom qui s'est lancée dans des recherches.

Ce roman est le fruit de ses investigations et de sa passion pour l'écriture .

 

Ce printemps 1791, je ne comprenais pas que le traumatisme que j'avais subi m'avait fait perdre la mémoire.

Tout ce que je savais,   c'était qu'à mon réveil, coincée entre les caisses et les bagages, terrifiée, je n'avais aucune idée de l'endroit où je me trouvais, ni même de mon prénom.

J'étais frêle après des mois de voyage pénible et , quand l'homme me souleva pour me sortir du chario, je m'agrippai à se larges épaules. Il refusa mon étreinte et détacha mes bras pour me poser à terre. je me  mis à pleurer en levant les mains vers lui, mais il me poussa doucement vers le vieil homme noir qui se pécipitait à notre rencontre.

- Jacob, emmène-la. Donne-la à Belle. Elle l'aidera à la cuisine .

 

                   

J'ai adoré ce livre, c'est un livre très touchant, émouvant même, il me faisait monter les larmes ....

 

je vous le conseille, pour ceux et celles qui aiment ce genre d'histoire , car même si ça sort de l'imagination de l'auteure, on imagine facilement que ça se passait plus ou moins comme ça à l'époque ....

 

je ne sais pas si je vous aurai donné envie de le lire...

je vous souhaite une très bonne journée et à bientot pour d'autres lectures !!!

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 00:28

Bonjour à tous et à toutes,

 

Il y a quelques semaines maintenant je m'étais inscrite sur une chaine du livre, sur un blog ...

 

même si je ne lis pas beaucoup, vous le savez j'aime bien lire quand meme !!!

 

et l'idée qu'un livre se promène de blog en blog , je trouve ça assez sympa ...

 

pour celà je me suis inscrite sur le blog de Florence , je vous mets le lien ci-dessous ...

vous y trouverez une liste de livres, vous en choisissez un, et vous vous inscrivez par un commentaire ....

 

moi j'avais choisi "Charly 9" de Jean Teulé de qui j'avais déjà lu "le Montespan" que j'avais adoré ...

 

je vous en avais parlé ici (clic sur le lien ci-dessous)

Donc cette fois j'ai lu de lui "Charly 9"

et une fois de plus je n'ai pas été déçue !!!

avec Jean Teulé, on ne lit pas l'histoire, on la vit !!!

 

on découvre une fois de plus l'envers du décor,

     

 

 

Charles IX fut de tous nos rois de France l’un des plus calamiteux. A 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint Barthélemy qui épouvanta l’Europe entière. Abasourdi par l’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses. Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous. Pourtant, il avait un bon fond.

 

Il est vrai que Charles IX ne fut pas un roi comme les autres et qu'il n'aurait pas laissé un grand souvenir s'il n'avait ordonné, en août 1572, le massacre de la Saint-Barthélemy, carnage qui horrifia l'Europe, à l'exception du pape et des Espagnols qui y virent, eux, la bienheureuse volonté de Dieu. Cette décision n'était pas la sienne mais celle de sa mère, la redoutable Catherine de Médicis qui utilisa toute sa vie sa nombreuse progéniture pour assouvir son appétit dévorant de pouvoir : dès qu'un de ses fils mourait , elle poussait illico le suivant sur le trône de France. Charles IX avait 24 ans à l'époque, et il ne possédait ni la cruauté ni la détermination, ni la force morale d'assumer un crime aussi horrible. Accablé par le poids de sa faute, il sombra dans une folie qui le conduisit en quelques mois à la maladie et à la mort. C'est cette terrifiante descente aux enfers que Jean Teulé raconte dans ce roman baroque et magnifique. Avec la verve qu'on lui connaît, il décrit les extravagances de ce malheureux jeune homme : la manière dont il coursait furieusement des lièvres qu'il délivrait dans les appartements de sa maîtresse ; comment il massacrait le bétail, la basse-cour et tous les animaux des fermes où le hasard de ses errances le conduisaient, comment il empoisonna une partie de la population en lui offrant du muguet le 1er mai, ce qui, en ces temps de famine, poussait ses sujets à manger cette fleur vénéneuse qu'il croyait être une sorte de salade ; comment il permit l'invention du poisson d'avril en officialisant le changement de date du début de l'année du 1er avril au premier janvier ; comment il crut remplir les coffres vides du royaume en fabriquant de la fausse monnaie... et bien d'autres folies encore, aussi saugrenues que sanglantes.

C'est sa mère Catherine de Médicis qui est régente du royaume de France , alors que Charles IX est très jeune lorsqu'il monte sur le trône alors que nous sommes en plein conflit entre catholiques et protestants ...

 

elle réussit à le convaincre de signer pour la bataille de la St Barthélémy,

mais Charles IX ne s'en remettra jamais ... il en deviendra fou ....

au point d'organiser des chasses à courre dans le château du Louvre

 

Pour essayer de se faire aimer de son peuple, il décide d'offrir du muguet pour le 1er mai.

Mais il n'avait pas prévu que le peuple, affamé, le mangerait et mourrait empoisonné!

 

il est aussi à l'origine du poisson d'avril, et de la fête du premier janvier ...

 

Ce "pauvre homme" a beaucoup de morts sur la conscience, quelques fois en pensant faire le bien !!!

en fait on a pitié de lui !!!

 

un livre très interessant, parfois cocasse, comme sait si bien le faire Jean Teulé !!

 

 

Comme vous l'aurez compris j'ai adoré !!!

 

un livre à offrir ou à s'offrir, ou alors n'hésitez surtout pas à vous inscrire sur le blog de Florence pour pouvoir le lire, je me ferai un plaisir de vous l'envoyer et donc de continuer cette chaine !!!

 

Je vous souhaite une très bonne journée !!

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 01:16

Bonjour à tous et à toutes,

 

Et oui aujourd'hui un article pour vous parler d'un des derniers livres que j'ai lu ...

"Madame Campan" de Inès de Kertanguy

 

 

Mais avant tout je tenais à vous remercier pour les bons voeux que vous m'avez laissés sur mon précédent article, j'ai vraiment été très touchée !!! je n'ai pas encore eu le temps de répondre à tous mes coms, mais je vais essayer ....

 

Madame Campan a traversé plus de quarante ans de l'histoire de France dans l'intimité et le secret des grands.

Ayant reçu une éducation brillante, elle entre au service des soeurs de Louis XV, puis s'attache à la personne de Marie-Antoinette.

Cette femme lettrée fait preuve d'un dévouement total envers le couple royal, jusqu'à leur mort, sous la Terreur.

Après la Révolution, elle retourne à sa vocation première pour les études et l'éducation en fondant une école pour jeunes filles à Saint-Germain-en-Laye avec la bénédiction de Napoléon. Sa renommée est aussi grande que celle de certaines de ses élèves : la reine Hortense ou Pauline Borghèse, par exemple.

Madame Campan nous fait découvrir sous un jour nouveau ces temps agités, à travers le regard toujours acéré et parfois indiscret d'un témoin privilégié de la petite et de la grande Histoire.

Elle rend compte avec beaucoup d'acuité des intrigues de Cour et de la vie quotidienne à Versailles, puis aux Tuileries.

À partir de ses Mémoires et de sa correspondance, Inès de Kertanguy évoque un personnage arrachant dont le témoignage révèle des dizaines d'anecdotes savoureuses.

http://www.musee-legiondhonneur.fr/

           

Extrait de l'introduction UNE FEMME «VRAIE»

En 1820, Mme Campan a atteint ses soixante-cinq ans. Malgré son âge, elle a encore grand air sous son bonnet de dentelle à coques de rubans ; bonnet qui cache désormais ses cheveux blancs. Assise à son bureau, une plume d'oie à la main, Henriette médite sur toutes ces années écoulées qui sont allées grossir le fleuve du temps qui passe.

Même si Dieu lui accordait de revivre les années enfuies, cela ne changerait rien à son attitude. Elle n'a aucun reproche à se faire ; elle le jure !

Si ses contemporains, jaloux de sa réussite, ne veulent l'admettre, elle compte sur la postérité pour lui rendre justice. Le coeur navré mais l'âme sereine, parvenue au seuil de la vieillesse, elle pense aux malheurs qui l'ont assaillie comme aux bonheurs qui lui ont été donné de connaître. Lesquels surpassent les autres ? Une seule certitude : jamais sa vie n'a été tiède.

Une destinée exceptionnelle l'a placée près des têtes couronnées.

Elle a côtoyé les plus grands de son temps. Elle a connu Versailles à l'époque de sa splendeur. Dans les fastes, sous les dorures, elle a servi Marie-Antoinette vingt années durant. Elle l'a connue dauphine puis reine, enfin mère d'enfants royaux.

En qualité de femme de chambre, elle l'a accompagnée dans ses moments de gloire, mais aussi dans ses moments de chagrin et de peine. Enfin, elle l'a soutenue dans son malheur autant qu'elle l'a pu. Et, contrairement à ce que disent ses adversaires, elle lui est restée fidèle jusqu'au bout.

Elle a assisté, impuissante, à la folie meurtrière qui s'emparait des esprits. Les jaloux pourchassaient ceux qui avaient approché la reine de trop près. Par sa charge, Henriette Campan était de ceux-là.

Ruinée, une partie de sa famille décimée, elle n'a pas voulu fuir à l'étranger comme bon nombre d'aristocrates.

La Terreur passée, elle songe à gagner sa vie. C'est urgent ; mais comment ?

C'est alors qu'une idée point : les pensionnats, tenus pour la grande majorité par des religieuses, ont été contraints de fermer... Dans ce désert de l'éducation tout est à reconstruire, à repenser.

Elle décide de créer un internat pour jeunes filles. L'éducation ! voilà le maître mot. Henriette Campan n'oublie pas qu'elle a dû son élévation à sa seule éducation qui a fait d'elle une enfant exceptionnelle, puis une jeune fille remarquée dans les meilleurs cercles versaillais, et ce, malgré une extraction bourgeoise.

En ce milieu du XVIIIe siècle, on s'occupait peu d'orner l'esprit des jeunes filles. Mais les temps changent ; elle entend donner une place prépondérante à la femme dans la société qui s'annonce. Catholique convaincue, elle se veut aussi éveilleuse d'âmes.

À quarante-deux ans Henriette repart de zéro. Inspirée de l'exemple de Mme de Maintenon, elle va se consacrer à l'instruction des générations montantes que les temps déchirés ont laissées à l'abandon. La Révolution ayant détruit la religion, les principes et les institutions, il y a tout à reconstruire mais... avec modernisme ! Inventer, faire du neuf tout en gardant les traditions dans ce qu'elles ont de meilleur ...

voilà en quoi réside le génie de cette femme.

 

extrait trouvé sur Amazon.Fr

http://traveltoeat.com/

 

J'ai trouvé ce livre très interessant parce-qu'on apprends beaucoup de choses sur l'envers du décor, sur les coulisses ...

 

par contre je n'ai pas aimé comment c'est raconté, c'est une interprétation de l'auteur d'après les écrits de Mme Campan, donc une 2e personne qui raconte et ça m'a dérangé ...

 

en plus j'avais l'impression de lire un livre d'histoire, et ça c'est quelque chose que je n'aime pas trop ...

mais bien entendu c'est un avis tout à fait personnel,

peut-etre que certain(e)s d'entres vous l'auront lu et l'auront plus apprécié ...

 

mais comme je vous le disais ça reste un livre très interessant pour peu qu'on s'interesse un peu à l'histoire de France, car ce n''est pas le genre de chose qu'on apprend dans les livres ...

 

si ce n'est la façon dont ça été raconté , ça reste un très bon livre que je ne regrette pas d'avoir lu, au moins je l'ai fini,

 

ce qui n'est pas le cas d'un autre livre que je n'ai jamais réussi à finir, sur Anne de Bretagne,  il faudra que je vous en parle un de ces jours .....

 

je vous souhaite une très bonne journée et à bientot pour de prochaines lectures ....

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 01:19

Bonjour à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui je vous parle d'un livre, dont j'avais beaucoup entendu parler sur les blogs, sans savoir exactement de quoi  ça parlait,

sauf que c'était "un livre érotique pour femmes" ...

 

à part ça pas trop de détails ...

50 nuances de Grey de E.L James

 

 

la curiosité étant la plus forte, même si je ne lis pas ce genre de livre, je me suis laissée tenter , faut pas mourir idiote comme on dit !!!

voilà un rapide résumé du début du livre ...

 

 

Anastasia Steele accepte de remplacer sa colocataire malade, Katherine, pour interviewer l'homme d'affaires et milliardaire Christian Grey.

Jeune PDG séduisant et mystérieux, ce dernier l'intimide.

A sa grande surprise, Christian Grey vient la voir au magasin où elle travaille, prétextant des achats. Très attirée par lui, elle se verra rapidement devenir sa soumise.

Pour cela un contrat va être rédigé pour permettre de définir les règles de ce jeu dangereux. Cependant, ce contrat devient souvent un sujet tabou et sera changé sans cesse.

À mesure que leur relation progresse, la jeune et innocente Ana est confrontée à un tout nouvel univers aux côtés du riche entrepreneur. Christian a cependant une face sombre : il est adepte du BDSM . La jeune femme doit alors décider si elle est prête ou non à entrer dans cet univers.

 

 

Le sigle BDSM (pour « Bondage, Discipline, Domination, Soumission, Sadomasochisme ») désigne une forme d'échange contractuel utilisant la douleur, la contrainte, l'humiliation ou la mise en scène de divers fantasmes dans un but érogène. Au centre des pratiques sadomasochistes et fondé sur un contrat entre deux parties (pôle dominant et pôle dominé), le BDSM fait l'objet de pratiques très variées.

 

un livre assez particulier faut bien le dire, très "chaud" je dirai, qui rentre dans les détails des scènes sexuelles ....

mais je trouve bien écrit, pas porno , et pas vulgaire ...

 

on a bien le ressenti des héros de ce livre, qui ont été au départ calqués sur les personnages de "Twilight" , la jeune femme fragile , face à l'homme dangereux ....

vous en saurez plus en allant sur wikipédia (ci-dessous)

 

l'héroïne Anastasia, je la trouve un peu "nunuche" quand même , un rien la fascine chez lui, le moindre petit geste et elle fond !!!

et le héros Christian Grey, beau ténébreux, mystérieux ...

mais sur'homme faut bien le dire ... ou alors ... il s'exite dès qu'elle se mordille la lèvre, et à peine il a fini qu'il peut recommencer !!!

je vais en faire rêver quelques unes je suis sure mdr !!!

 

tout ça pour dire que je ne suis quand meme pas en extase devant ce livre, mais très curieuse de voir ce qui se passera ensuite ...

on reste sur notre faim à la fin de ce livre ...

je ne sais pas encore si je m'achèterai le 2e, j'ai déjà tellement de livres à lire , mais je suis assez tentée .... j'aimerai bien savoir ce qui va se passer ensuite !!!

 

un film est prévu pour 2015 ....

si vous etes un peu curieuse, je vous met la bande annonce du film sur le lien ci-dessous,

je trouve que les acteurs sont tout à fait comme je me les imaginais ...

 

 

peut-etre que vous aussi, vous  serez assez curieuse pour essayer ce style de livre ....

 

 

 

je vous souhaite une très bonne journée et à bientot pour de prochaines lectures !!!

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 00:34

Bonjour à tous et à toutes,

 

Aujourd'hui je vous parle du 3e et dernier tome de la saga 'Les filles de Caleb"

 

Un livre que je ne connaissais pas, contrairement aux deux premiers ...

Un livre qui a une valeur toute particulière pour moi , puisqu'il m'a été offert par ma copinette Rose, lors de notre rencontre à Quebec ...

un livre en plus de tout ce qu'elle m'avait déjà offert ... voir lien ci-dessus ...

 

j'y ai même glissé une feuille d'érable que j'avais ramassée sur place, elle a un peu souffert pendant le voyage, mais elle me vient du Canada !!!

un peu verte mais c'est déjà bien !!!

vous allez sans doute me trouver sentimentaliste, mais je suis comme ça, une simple petite feuille peut me faire grand plaisir,

 

je vais essayer de la plastifier pour me servir de marque-pages, pour cette trilogie ...

Mes lectures - "Les filles de Caleb" tome 3- Elise ou l'abandon de la mésange

mais bon .... si je vous parlais du livre, ce serait sans doute plus interessant pour vous ....

 

 

Ce dernier volet des Filles de Caleb nous transporte à l'hiver 1958, alors que Blanche franchit le cap de la cinquantaine, entourée de ses deux filles, Élise et Micheline.

Avec elles, nous traversons les trépidantes années soixante, puis les turbulentes années soixante-dix, pour suivre leur destinée jusqu'en 1992.

Si la «mésange» qu'est Élise vit à Montréal avec sa mère et sa sœur, c'est de campagne que rêve cette citadine.

Un séjour chez des amis fermiers de son père pourrait bien lui permettre de réaliser son idéal, sans compter que là-bas, dans cette maison, l'attend le plus beau garçon qu'elle ait jamais vu...

                                     

« Fin des années cinquante à Montréal : période transitoire où les pionnières du début du siècle cèdent la place à ces femmes de l’après-guerre qui grandiront en même temps que la révolution tranquille.

Tout sépare pourtant Micheline et Elise, les filles de Blanche Lauzé.

La première, avocate, arbore l’étendard féministe, collectionne les amants et rejette tout conformiste, l’autre, amoureuse de l’amour, rêve de nature et de maternité.

Trompée, délaissée, reprise et comblée, la douce Elise avance en aveugle dans un monde en perte de repères.

Avec Elise, Arlette Cousture mène à son terme la grande saga des Filles de Caleb, explorant avec nuance et sensibilité le dilemme des femmes écartelées entre leur attachement aux valeurs traditionnelles et leur soif de liberté.

A travers le destin exemplaire d’Elise, elle décrit une quête acharnée du bonheur dans laquelle beaucoup se reconnaîtront »

 

comme vous l'aurez compris cette fois ce sont les filles de Blanche que nous suivons, deux soeurs complètement différentes,

 

 

Tout sépare pourtant Micheline et Elise, les filles de Blanche Lauzé. La première, avocate, arbore l'étendard féministe, collectionne les amants et rejette tout conformisme, l'autre, amoureuse de l'amour, rêve de nature et de maternité. Trompée, délaissée, reprise et comblée, la douce Elise avance en aveugle dans un monde en perte de repères.

Elise qui nous fait penser à Emilie et Micheline qui elle est beaucoup plus moderne, beaucoup plus avec des moeurs beaucoup plus libres ...

                          

ce 3e tome est beaucoup plus actuel, il se déroule entre l'été 1958 aux années 90, on y fait référence dans le livre à des films ou des séries, ou évenements politiques que nous avons connus ...

 

j'ai bien aimé aussi  ce 3e tome, qui parle essentiellement d'Elise, qui a une vie aussi bien difficile ...parfaite héritière de sa grand-mère Emilie ...

 

 

En 1958, Blanche fête ses 50 ans et vit à Outremont avec ses filles Élise et Micheline. Élise, conductrice de calèche sur le mont Royal, rêve de vivre à la campagne, tandis que Micheline se montre plus audacieuse et choisit de faire son droit.

Élise rencontre un couple d'origine belge, les Vandersmissen, et tombe amoureuse de leur fils Côme, un jeune étudiant en agronomie.

Les trépidantes années 1960 et 1970 apporteront beaucoup de changements dans la vie des deux femmes. Elles devront s'adapter à un monde en pleine évolution où la pilule contraceptive fait son apparition et où l'homme marche sur la Lune.

Mais les innovations du siècle ne combleront pas Élise sur le plan affectif, et celle-ci devra puiser dans ses forces intérieures pour retrouver le sentier du bonheur.

 

J'espère que je vous aurai donné envie de lire ce 3e tome ....

 

 

Je vous souhaite une très bonne journée et à bientot !!

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 23:58

Bonjour à tous et à toutes,

 

Me voilà pour vous reparler de la trilogie "Les filles de Caleb" ...

 

souvenez -vous je vous avais parlé du tome 1

 "Emilie la passion d'une vie"  voir le lien ci-dessous ...

Cette fois je vous parle de la suite "Blanche (version française) - le cri de l'oie blanche (version canadienne)"

 

Nous y retrouvons Emilie, qui aborde la cinquantaine assez difficilement,  mais petit à petit nous apprenons à connaitre sa fille Blanche ...

 

 

 Dans ce deuxième volet de la trilogie Les Filles de Caleb, c'’est la fille d’'Émilie, Blanche Pronovost, qui nous entraîne sur les chemins aventureux de sa vie.

Blanche rêve de médecine et si elle vient à Montréal au début des années trente afin d’y suivre un cours d'’infirmière, c’'est toutefois en Abitibi qu’elle ira pratiquer le métier qui la passionne.

À La Sarre, dans son dispensaire « confortable et sans richesse », elle sera appelée à relever les défis les plus inattendus, parmi une population durement éprouvée. Dans la froideur de l’'hiver abitibien, Blanche croisera un sourire irrésistible qui lui donnera à penser que « son hiver venait de fondre ». C’'est celui d'’un Franco-Manitobain au sens de l’humour irrésistible, Clovis Lauzé…

Même si j'ai plus aimé le premier tome, je l'ai meme adoré .... j'ai quand meme apprécié de lire le second,

je les ai trouvés très différents,  tout en étant semblables, car ces deux femmes se battent chacune à leur manière pour se faire reconnaitre en temps que femme, ce qui n'était pas évident à cette époque,

 

 

Fille d'Émilie et d'Ovila Pronovost, Blanche, sous une apparence douce et réservée, possède la même farouche détermination que sa mère.

À dix-sept ans, elle quitte son village pour la ville avec une seule idée en tête : devenir médecin.

Mais le destin semble lui résister en ce début de siècle où l'homme est roi et maître.

L'université refusant de l'admettre à la faculté de médecine, elle se résigne et devient infirmière dans un grand hôpital de Montréal.

L'amour va se présenter plus d'une fois à Blanche, mais elle refusera de devenir l'ombre d'un mari.

Sa condition la fait souffrir et elle va même jusqu'à douter de sa raison de vivre. Parviendra-t-elle à concilier amour et vocation?

Blanche repart à zéro et se lance à l'aventure comme infirmière de brousse en Abitibi, où elle est seule à soigner des centaines de colons qui l'appellent «Docteur Pronovost». Elle y fera la rencontre de Clovis, celui qui l'accompagnera sur la route qu'elle s'est tracée pour elle, à son heure!

j'ai trouvé sur le net, des photos des lieux où ont vécu la famille d'Emilie,

 

c'est un groupe qui s'est promené sur les traces de la famille Bordeleau-Pronovost ...

peut-etre que ça interessera ceux et celles d'entres vous qui auront envie de lire ces livres ...

Je ne sais pas si je vous aurai donné envie de lire cette suite, mais je vous souhaite une très bonne journée !!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de tricotdamandine.over-blog.com
  • : Crochet divers,Tricot pour Barbie,Ken,lecture et sécurité...bricolage...pleins de petites choses faciles à réaliser !!!"
  • Contact

Mes boutiques en ligne

  .

TRADUCTEUR

Archives

vous etes mon  1   eme visiteur

merci d'etre venu me voir

 

Mon autre blog

https://www.over-blog.com/community/de-bouts-de-fils-aux-brins-de-laine